15 Octobre 2007: Blaise compaoré face à Thomas Sankara

La capitale Ouagalaise est dans la ferveur de la célébration de deux anniversaires que tout lie et oppose à la fois. Il s'agit de la commémoration du 20 ème anniversaire de l'assassinat de Thomas Isidore Sankara, l'ancien président du Burkina Faso et du 20 ème anniversaire de l'accession au pouvoir du capitaine  Blaise Compaoré. Vous voyez donc que tout lie ces deux éléments car l'un a conditionné l'autre.

 

Toutefois, le lien s'arrête là, car les acteurs des deux célébrations s'opposent à tous les points de vue. Tout porte à croire que la commémoration de l'assassinat de Thomas Isidore Noêl Sankara, cette année aura une envergure planétaire. En effet, plusieurs artistes de grande renommées semblent-ils, y seront assossiés. Dans tout les cas, c'est le 15 Octobre, date de la commémoration de ce douloureux assassinat que l'artiste Sénégalais Didier Awadi a choisi pour la sortie de son Album dans une grande salle de spectable en France. Un album tenez vous bien où il figure un titre" Thomas Sankara",une chanson interprétée en duo avec le rappeur burkinabè Smockey.

 

Rappellons que Smockey, artiste arrangeur et producteur burkinabè a du, face aux pressions censuré un des titres de son album qui portait surt l'assassinat de Thomas Sankara. Une chanson intitulée "A qui profite le crime?".

 

Si l'on se rappelle de l'engouement que le public burkinabè a eu pour les films relatant la vie de Thomas Sankara qui ont été projetés dans les salles burkinabès lors de la foire internationale de la liberté de la presse FILEP et lors du festival Ciné droit Libre, L'on se doute bien que cette célébration sera très grandiose et connaîtra une grande mobilisation.

 

Pour ce qui est de la célébration de du 20ème anniversaire de l'acession au pouvoir de Blaise Compaoré, elle semble être une réponse à la mobilisation pour la mémoire de Thom sank. En tout cas de ce coté également, la mobilisation semble devoir être très grande, vu que de grands moyens seront sans doute mis en oeuvre pour cela. Mais posons nous au moins cette question : Peut-on se réjouir de s'éterniser au pouvoir à force de tripatouillages constitutionnels?

 

Et le président de l'Assemblée nationale qui invite l'un des Sankariste les plus convaincu, Maître Bénéwendé Sankara président du parti d'opposition UNIR/MS a la célébration de l'anniversaire, le 20ème de l'accession au pouvoir de Blaise Compaoré. Je ne qualifierai pas ce geste mais l'interressé a su lui envoyer une réponse qui n'est pas loin de la réponse à la question posée en fin du précédent paragraphe.



23/09/2007
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 88 autres membres