CULTURE


Miss Junior Intelligence

 

 

Miss Junior Intelligence

Une apothéose en beauté, musique et humour

 

La plus belle fillette du Burkina Faso est désormais connue. Ida

Ouédaogo a remporté ce samedi 28 Juin 2008 dans le salon

climatisé du SIAO, la couronne de Miss Junior Intelligence

1ère édition. Ingrid Bationo est la 1ère dauphine et Latifatou

Zongo la deuxième.

 

175 inscrites au départ, elles étaient finalement 12 fillettes en finale.

Agées de 8 à 12 ans, en plus de leur beauté, elles avaient en

commun d'être très intelligentes avec au minimum une moyenne

de 7/10 dans leurs classes respectives. Les concurrentes ont, l

'espace de la soirée fait étalage de leur beauté et de leur intelligence.

Elles ont d'abord défilé en tenue de sport, des journaux et autres

documents en main, avec pour message, osons l'imaginer : 

« Nous sommes cultivées».Les spectateurs durent en convenir,

car après avoir défilé en tenue traditionnelle et s'être présentées

en tenue de soirée, les candidates ont dû se soumettre aux questions

du jury : Culture générale, Questions de cours, questions civiques,

dont les réponses recevaient en écho les applaudissements du public.

Point culminant de l'applaudimètre, quand une fillette haute comme

trois pommes se présentant, dit : « J'ai réussi à mon CEP à l'age de

9 ans», ou encore quand une autre en réponse à une question

déclame : « La constitution burkinabè reconnaît trois pouvoirs ;

le pouvoir exécutif, le pouvoir législatif et le pouvoir judiciaire».

Voila qui nous change bien de leurs aînés de Miss burkinabè qui

ne pouvaient pas aligner une bonne phrase.

Initiative donc louable pour Aîcha Junior, la promotrice de

l'association Déni Show, organisatrice de l'évènement. Son travail

a été salué par le ministre de l'Enseignement de Base et de

l'Alphabétisation de Masse, Odile Bonkoungou, patronne de la

cérémonie et par Madame Bassolé Rosalie marraine de la présente

édition de Miss Junior Intelligence. A la fin de la soirée, les

spectateurs auront noté la joie de la Miss, Ida Ouédraogo, de sa

première dauphine Ingrid Bationo et de sa deuxième dauphine 

Latifatou Zongo, mais aussi les larmes de déception de la belle

Fadila Sanon, venue de Bobo Dioulasso pour l'occasion.

A cet age là, forcément l'on est beaucoup plus vulnérable.

 

La soirée d'élection de la Miss s'est aussi déclinée en Musique et en

humour. La lauréate du Karaoké 2007, Sandy, en duo avec le ténor

Issouf Kiénou, la belle Sissao qui rentre d'une tournée européenne,

la faiseuse de coupé décale ,Dahlia, DJ Tifis et DJ Mensah de la

Côte d'Ivoire ont ponctué toute la soirée de leurs talents. L'humour

était amené par les comédiens Dosso, Gbazé Thérèse et Amoin du

l célèbre Sitcom Ma Famille, avec la non moins renommée Delphine

Ouattara connu sous le pseudo de Mamouta, qui leur donnait la

réplique.

Tout ne fut pourtant pas comme dans le meilleur des mondes.

D'abord annoncée à 20h, puis à 21h, c'est finalement à 21h45

que la soirée a commencé. Ceci étant, il convient de saluer

l'exemplarité de Madame le ministre en charge de l'enseignement

de base qui environ 45 mn avant le début effectif de la soirée était

déjà dans la salle, preuve peut être d'un véritable interresseemnt.

 

C'est aux environs de 1h du matin que les présentateurs sonnèrent

le glas de la soirée en donnant rendez vous au public et assurément

avec de nouvelles candidates âgées de 8 à 12 ans, belles et

intelligentes, pour la prochaine édition dont les inscriptions

débuteront en Décembre 2008.

 

Hermann Nazé

                                                     


07/07/2008
0 Poster un commentaire

Kundé 2008: Yoni au sommet de son art

 

Le meilleur artiste musicien burkinabè en 2008, s'appelle YONI. Consacré Kundé d'or ce vendredi 25 Avril 2008 au pavillon climatisé du SIAO, YONI recolte les fruits d'un travail qui aura produit deux albums. Il a été reconnu lauréat par le jury ce qui lui a donné droit à la somme de un million de FCFA (1 000 000). Pour cette édition de la nuit des récompenses des Kundé, le public burkinabè était de l'avis du jury. Ce qui lui a permis de remporter également le prix du public, composé d'une somme de 400 000FCFA, d'un téléphone haut de gamme et de 100 000 FCFA de crédit de communication.

 

Etaient également en compétition, Amity Meria et Baz Bill. Si de l'avis général des burkinabè, Baz Bill décrochait vers le bas du point de vue de la qualité des oeuvres, il était iun peu plus difficile de départager Yoni et Amity Meria. Personne n'aurait d'ailleurs crier au scandale si c'est Amity qui avait été lauréate de son Kundé d'or.

 

Cette soirée a été aussi l'occasion de récompenser d'autres artistes dans d'autres catégories, qui se sont positivement illustrés au cours de l'année écoulée. C'est ainsi que le groupe de hip hop K-Djoba a été deux fois lauréat, soit le kundé du meilleur clip vidéo et celui de la révélation de l'année; le groupe Génération partage a remporté le Kundé de l'artiste le plus joué en discothèque, Zougnazangmda, le Kundé du meilleur artiste traditionnel,etc.

 

Comme chaque année, la soirée de remise des trophés dits Kundé, a été une véritable fête de la musique. Magic System comme à son habitude a enflammé la salle; Abdoulaye Cissé a tenu a faire entendre la voiux des artistes seniors burkinabè. Il a trouvé reponse  à travers les voix de San Fan Thomas et Aicha Koné, tous deux lauréats de kundé d'honneur pour l'ensemble de leurs carrières respectives.

 

Des nouveaux concepts musicaux ont également été lancés, notamment celui qui aura réuni le génie du R&B burkinabè Leekma et le rappeur talentueux KDR, et le featuring réalisé par Duden J, KDR, Stépahnie et Mélissa sur la chanson remixée de cette dernière "J'ai pris mon gars".

Enfin cette soirée de récompense a été l'occasion de chanter un hymme à la paix entre le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire; chanson interprétée par Aicha Koné, Floby, Petit Yodé et l'enfant Sirop et Sissao.

Cette soirée comme à son accoutumé a connu la présence de Chantal Compaoré la première dame du Faso, marraine des Kundé et des ministres en charge de la culture et de la jeunesse.


27/04/2008
0 Poster un commentaire

Les artistees de la Part des Ténèbres vol.02


28/01/2008
0 Poster un commentaire

Part Des Ténèbres vol. 02: 12 groupes de rap talentueux sur le marché burkinabè

Le paysage musical burkinabè est en train de connaitre un gain qualitatif sans précédent. En, effet, 12 nouvelles formations musicales viennent de faire leur entrer dans le milieu très concurentiel du hip hop burkinabè et africain.

Ces artistes sont réunis autopur d'une compilation de rap, produite et arrangée par le Studio Abazon, amenée par l'Association mère:"Case en Beton".

Ces 12 groupes ont été sélectionnés parmi plus de 300 formations venus du burkina entier, pendant plus de trois mois de compétition ardue. A cette sélection, a suivi iune résidence de création qui a permis aux artistes d'être mieux outillés, notamment sur les techniques vocales et sur le fléau de l'excision qui handicape la douce moitié de l'humanité.

Faso Kombat, Baloukou, Wedhyac, Koumakan, K-TA,...,; ce sont là les artistes qui ont été révélés par le premier volume de la part des ténèbres. Ce 2ème volume de la Part Des ténèbres regroupe:

Shaikyton, Rime mortelle, Lien de Sang, Kounandi, Kikanga, Homogène, Osseyn, Négroîde, Laban Djoro, Taama-Dji, Anta-Yaafa et Radical H.

Les thèmes abordés dans cet album diversifié et coloré, vont de l'excision qui a été interprété par tous les 12 groupes, jusqu'a la prostitution, en passant pâr l'immigration clandestine, la malgouvernance et un hommage aux bucherons...

Les langues ici utilisées sont majoritairement le Francais, le mooré le dioula, le wolof, le gorounsi...

Sortie officielle le 04 Janvier 2008 et concert dédicace le 19 Janvier 2008 au Centre Culturel Français Georges Melies.

 

free music

18/12/2007
0 Poster un commentaire

AURA artistes unis pour le rap africain:

Tout simplement épatant, voici ce que l'on peut dire des 17 artistes du réseau AURA. L e concert qui s'est tenu à Ouagadougou dans la cour du Salon International de l'Artisanat de Ouagadougou SIAO le Jeudi 08 novembre 2007, a refusé du monde. Smockey et Smarty du Burkina Faso, aux cotés de leur compère des 09 autres pays representés, c'est à dire, Didier Awadi, le lion; EL HADJ Noumou KOUNDA, Myriam et l'animateur talentueux Big D; du Senegal, Djo Dama du groupe tata pound du Mali, Pheno B et la belle de chez belle Safia venus du Niger, Pris'k de la Cote d'Ivoire, Egalitarian de la Gambie, Bobie Yao du Togo, Mouna du Benin et le rappeur de charme, defini par Didier Awadi himself comme étant le débitteur de flows le plus technique du continent, sa majesté Waraba de la Mauritanie.

 

Le concert riche en lumière et en son, a vu la participation  de Omar Pen, artiste Senegalais dont la renommée n'est plus à faire sur le continent, et de son plus jeune frère, le non moins bien connu, Alif Naaba dit le prince du royaume mossi. En avant première également a eu lieu la finale de tremplein AURA qui a vu compétir 06 finalistes qui d'aoilleurs ont été ytous recompensés en numéraire.

Ce concert a vu la participation massive des enfants qui plus de 1000, se sont vus octroyés les prelmières places afin d'être les premiers temoins des "KORO" venus plaider pour leurs droits.

Dans les coullisses, s'étaient tout simplmement chauds de chez chauds. les artistes de AURA, plus detendu que jamais, communiquaioent avec leurs fans, tombés qui, sous le flow qui désormais fait école de Waraba, quin sous le charme qui fait valser des coeurs, de la belle Safia. Séances de photos et autres interviewx n'ont en rien perturbé la fine crème du Hip Hop du continent, car après tout cela, ces artistes ont a   ssu   ré graaaaave.

Smockey du Burkina  AURAChacun des artistes du Réseau est passé sur scène avec un de ces titres perso. Big D a chauffé la foule, Myriam a donné des cours de Ragga, Pris'k a gaté le coin, Egalitarian a bluffé le monde, Waraba a repondu présent Boby yao et moona ont été vegra, et Pheno B et Safia ont fait moussé la soirée.

Ce fut ensuite au tour des dignes representants de la terre des Hommes intègres de faire montre de leurs talents.

D'abord Smockey accompagné de son orchestre mythique de la "Old School", car c'est ainsi qu'affectueusementj'appelle ces virtuoses, a tenu le public debout pendant le temps qu'ont duré ces deux chansons interprétés.

Smarty n'a pas été en reste, avec son compère habituelle Mandowé qui  ne fait pas partie de AURA mais qui a rappliqué pour l'occasion, ils ont pour nous résumer, tout simplement tenus leur rang

Le passage des Artites Unis pour le Rap Africain AURA au Burkina Faso, aura tout simplement fait tache d'huile. Désormais d'ans l'histoire de Hip hop au Burkina on retiendra la date du Jeudi 08 Novembreb 2007.

 

 


12/11/2007
0 Poster un commentaire

Artistes Unis pour le Rap Africain (AURA) au Burkina Faso

Le Réseau AURA Artistes Unis pour le Rap Africain, qui regroupe les sommités africaines du hip Hop sont à Ouagadougou pour la sortie officielle de leur album titré : "les Histoires extraordinaires des enfants de poto poto". C'est un album panafricain de 12 titres, amenés de fort belle manière par 17 artistes musiciens venus de 10 Pays de Maman Afrique. A cet effet, un concert géant sera donné à l'endroit de tous les mélomanes burkinabès, les fans de bonne musique hip hop faite avec du coeur, car les recettes de la vente des CD, seront reversées intégralement, pour venir en aide à des enfants défavorisés. avant le concert géant et époustouflant qui va reunir les artistes de grandes qualité, un dîner de presse a été organisé, en grande pompe au restaurant "le gigot à la ficelle", afin de présenter l'album à la presse nationale et internationale.L'Album Les Histoires extraordinaires des enfants de Poto Poto, est une sorte de comédie musicale, qui avec beaucoup d'humour arrive à mettre le doigt sur des problèmes réels d'atteinte graves aux droits de l'enfant.

On ne saurait donc s'étonner de savoir que l'ONG Plan, esr en soutien, derrière ce projet très porteur, qui selon les premiers acteurs, est appelé à grandir davantage pour, pourqoui pas touché toutes les autres parties du continent, notamment celle de l'Est.

L'album a été réalisé entre Dakar et Ouagadougou, respectivement au studio Sankara de Didier Awadi, porte parole incontesté du Hip hop africain et le studio Abazon de son compère et complice de tous les jours Smockey qui en plus d'être une voix qui porte et devenu un véritable faiseurs de stars du Burkina et de l'Afrique entière.

le réseau AURA compte

Le réseau AURA mobilise actuellement des rappeurs du:

Sénégal (Awadi, Big D, Xuman, Myriam du groupe de rap féminin Alif , Keyti)
 
Guinée (Moussa de Degg J Force 3)
Mali  (Jo Dama du groupe Tattapaound)
Mauritanie (Brahim du groupe Waraba)
Burkina (Smockey et Smarty du groupe Yeleen)
 
Cote d'Ivoire (Priss K)
Niger (Pheno B et Safia du groupe Kaidan Gaskia)
 
Gambie (Egalitarian)
Benin (Mouna de DCH)
Togo (Bobby de Djanta Kan)
Le réseau AURA compte s'ouvrir à des artistes d'autres pays notamment des pays anglophones.

 


04/11/2007
0 Poster un commentaire

La fille de Mohamed Ali, elle-même championne de boxe, s'est mariée

 L'Américaine Laila Ali, qui a suivi les pas de son père Mohamed Ali en devenant championne de boxe, s'est mariée pendant le week-end à Los Angeles, a rapporté lundi le magazine People sur son site internet. Laila Ali, 29 ans, championne du monde WBC des super mi-lourds et 24 victoires en 24 combats professionnels depuis 1999, s'est unie dimanche à un ancien joueur de football américain, Curtis Conway, 36 ans, son compagnon depuis deux ans, selon la même source.

"Les gens pensent que c'est elle qui domine dans le couple, mais en fait elle est adorable", avait assuré Conway à People en mai dernier.

Laila Ali revendique fièrement sa filiation avec le grand Mohamed Ali, de son vrai nom Cassius Clay, qui a dominé la boxe mondiale dans les années 1960 et 1970. L'ancien champion, 65 ans, était présent lors de la cérémonie, bien qu'il soit affaibli par la maladie de Parkinson.


25/07/2007
0 Poster un commentaire

MISS BURKINA 2007 : Le moment des cadeaux

MISS BURKINA 2007

Le moment des cadeaux

 

L'élection Miss Burkina s'est déroulé le 13 juillet 2007 dans le cadre feutré de l'hôtel Lybia de  Ouaga 2000. A l'arrivée, c'est Safiatou Diakité, représentant la région des hauts bassins, qui a été élue reine de la beauté burkinabè. Elle succède à Ramata Barry, Miss Burkina 2006. Amandine Ouédraogo, candidate de Ouagadougou et Ghislaine Bazié candidate du centre ouest ont été élues respectivement première et deuxième dauphines. Elles ont été conviées le lundi 16 juillet par le comité d'organisation, pour entrer en possession de leurs lots. Étaient présents les parents et amis des lauréates et quelques admirateurs des belles.

 

Les trois nouvelles représentantes de la beauté burkinabè sont entré en possession de leurs récompenses. Cela s'est passé le lundi 16 juillet 2007 dans le cadre agréable du maquis "Paradizio". La Miss Safiatou Diakité, sa première dauphine, Amandine Ouédraogo et sa deuxième dauphine, Ghislaine Bazié se sont vus offrir comme promis, des motos J.C. par la maison Mégamonde. Le directeur en charge du marketing, Francis Bandré a souhaité aux ambassadrices de la beauté burkinabè, un bon usage de leurs engins. Francis Bandré qui a justifié ce geste par l'envergure et le sérieux avec lequel Miss Burkina est organisé, a ajouté qu'un partenariat  était à l'étude entre la Miss et la maison mégamonde. On pourrait donc dans les semaines à venir, voir la Miss faire de la réclame pour cette société. La Miss Burkina 2007, Safiatou Diakité est également entré en possession d'autres lots, tels, un réfrigérateur et un téléviseur. C'est toutes rayonnantes, qu'au bord du barrage N° 2 de Ouagadougou, les trois belles ont essayé leurs nouvelles montures  sous le regard admiratif des passants. Le président du comité d'organisation de Miss Burkina, Moustapha Labli Thombiano s'est dit très satisfait de la présente édition. Satisfaction qu'il tire notamment des nombreux messages de félicitations reçus des quatre coins du monde. Moustapha Labli Thombiano a toutefois souligné que le travail du comité d'organisation n'est  pas terminé. En effet, un travail d'accompagnement de la Miss a déjà démarré. Des séances sont notamment prévues chaque 2 semaines, pour la coiffure et les soins de beauté de la Miss et pour lui inculquer certaines valeurs et comportements a avoir en société. Safiatou Diakité, pourrait très prochainement être appelée a représenté le Burkina à Miss CEDEAO ou Miss FESPAM.

 


25/07/2007
0 Poster un commentaire

Le bilan de la tournée hollandaise de Smokey

SMOCKEY

La bilan de la tournée hollandaise

Smockey qui vient de séjourner pendant 18 jours au Pays Bas, était le 25 juin dernier, face à quelques journalistes. Au menu des échanges, le bilan de son séjour hollandais. D'autres sujets ont été abordés par l'artiste, dont le réseau AURA (artistes unis pour le rap africain)

C'est à la faveur du Festival mondial de Tirbouk, que Smockey s'est rendu en Hollande où il a séjourné du 30 mai au 18 juin 2007. L'artiste musicien burkinabè a presté le 15 mai, date d'ouverture du festival, et au concert de clôture du 17 mai. Ces 2 spectacles ont été très applaudis et les Hollandais ont bougé aux rythmes de "I-Yamma", "Rood-Woko", "Old school"... des titres figurant sur le dernier album de l'artiste, titré "Code noir". En dehors du festival mondial qui s'est tenu sur 2 jours, Smockey a participé à plusieurs ateliers de réflexion avec des jeunes Hollandais, notamment dans les écoles. Les discussions ont surtout porté sur la pratique du rap au Burkina et en Afrique et sur les thématiques abordées dans le rap. Le rapper Smockey s'est aussi appliqué à expliquer le concept de "parenté à plaisanterie", répandue sur la terre des Hommes intègres, aux jeunes Hollandais. Ces ateliers de réflexion qui se sont tenus dans plusieurs villes ont été chacun suivi d'un concert. Ce dernier aspect de la tournée hollandaise de Smockey, entre dans le cadre de son engagement humanitaire. Avec le Réseau des artistes unis pour le rap africain (AURA), Smockey est engagé dans la lutte pour un mieux-être des enfants de la rue. C'est dans ce cadre que Smockey était accompagné de Myriam du groupe Alif du Sénégal, Pris'K de la Côte d'Ivoire et de Pheno B. membre du groupe Kaidan Kasha du Niger, tous des artistes rappers du réseau (AURA).

Le réseau AURA regroupe des artistes rappers de 10 pays. Au nombre de 17, ces artistes se sont fixé pour objectif de plaider pour la cause de l'enfant africain. Le titre éponyme du premier album du réseau "Les histoires extraordinaires des enfants de Poto-Poto" a été enregistré au studio "Abazon". Cette chanson a longtemps été classée n°1 sur le classement de la Radio RFI et également sur la chaîne Africable. Le voyage de la Hollande a été très bénéfique pour l'artiste, qui a noué plusieurs contacts. Smockey a partagé la scène avec de grands noms de la musique comme les frères Guissé du Sénégal, Papa Wemba, Ali B. , le grand faiseur de reggae Burning Spears et la star montante de la musique burkinabè, Sissao. Il a par ailleurs rencontré de nombreux promoteurs culturels avec lesquels des contacts très prometteurs ont été noués.

Wendkouni


30/06/2007
3 Poster un commentaire

Faso kombat au Brésil: Le Hip Hop Burkinabé s'exporte

Le mythique groupe de rap Burkinabé Faso Kombat s'envolera pour le brésil le 20 Juin 2007.Le F.K. ira conquérir le public de Sao paulo à travers le Hip Hop à la sauce Burkinabé.David le Combattant et Peace Malcom y seront jusqu'au 4 Août.Le dernier Album de Faso Kombat Diamant et Miroir est un véritable succès.Ce groupe qui a une présence scénique extraordinaire a sû conquérir un public large et diversifié à travers tous les continents. Après l'Europe c'est aujourd'hui autour de l'Amerique et se sera peut-être demain l'Asie. Faso Kombat se presente comme une figure majeure du Hip Hop Africain.

16/06/2007
0 Poster un commentaire