Des Chiffres éloquents sur l'utilisation des TIC au Burkina Faso

Le secteur des Télécoms a une croissance annuelle de 80%.le nombre d’abonnés

à la téléphonie mobile au Burkina Faso, est passé de 16 millions à 280 millions

entre 2000 et 2008.

 

 

 

L’appétit vorace des burkinabé pour les TIC est de plus en plus

grand. Leur utilisation va croissante. Sur le plan de l’offre, la densité

nationale fixe et mobile est passée de 8,5 téléphones pour 100

habitants en 2006 à 14,38 portables pour 100 habitants en 2007,

ce qui fait une progression de 80%. Autre progression significative,

c’est celle de la bande passante de la connexion internationale à

Internet offerte par l’ONATEL qui est passée de 197 Mégabits/s à

352Megabits/s dans le sens montant de 215Mbits/s à 370Mbits/s

dans le sens descendant. Dans les villes de Ouagadougou et de

Bobo-Dioulasso, on a enregistré plus de 4615abonnements pour

la seule année 2007 portant désormais à 6415 le nombre

d’abonnés à ADSL pour l’accès à Internet haut débit. Avec

l’introduction de la technologie GPRS et EPGE, Internet est

désormais accessible à partir du téléphone mobile dans les zones

rurales de l’Ouest du Burkina. A l’horizon 2010, tout porte à

croire que tous les villages, sur le territoire national, auront

accès au téléphone et la plus grande majorité à l’Internet à

faible débit.

 



23/04/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 88 autres membres