La flamme de la paix en Côte d'Ivoire

Le processus de paix a été plus que jamais lancé en Cote d'Ivoire, le Lundi 30 juillet 2007. A Bouaké, le président Ivoirien a, aux cotés de Guillaume Sorro procédé à la destruction par le feu de plusieurs armes. Cet acte symbolique de recherche de la paix s'est déroulé devant plusieurs chefs d'Etat dont le facilitateur des négociations, le president Burkinabè, Blaise Compaoré. C'est une immense foule qui, désertant les quatres coins de la Côte d'Ivoire, se sont retrouvés au Strade de Bouaké pour crier leur ras le bol de la guerre.Il est néanmoins à noter l'absence de grands leaders politiques comme Alassane Dramane Ouattara et Henri Konan Bédié. Ces 2 grands tenors sont en perte de vitesse sur la scène politique Ivoirienne. Avec ce processus de paix, c'est finalement Laurent Bagbo qui semble être le plus gagnant; En effet l'Homme le plus Charismatique en ce moment en Cùote d'Ivoire à part lui, semble être Guillame Sorro. Pourtant, ce dernier est trop jeune pour se presenter aux futures élections présidentielles, prévues pour Octobre 2007. C'est donc tout naturel que Alassane Dramane Ouattara (ADO) et Henri Konan Bedié, qui avant la crise avaient une forte capacité de mobilisation, soient aujourd'hui frustrés de ne plus occuper le premier plan de la scène. Dans un article précedent je vous annonçais l'examen d'un projet de loi visant l'envoi de gardes du corps burkinabè en Côte d'Ivoire pour la sécurité de Guillaume Sorro. Il nous a été donné d'entendre le lundi 30 juillet 2007, que ce projet de loi a été retiré sans aucune explicatiion. Nous attendons de voir la suite.


31/07/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 88 autres membres