Le Burkina Faso à la pointe de la technologie

L'Afrique peut prendre de l'avance dans les TIC

L'entreprise BAMIG du Burkina Faso donne l'exemple

 

Le Bureau d'Appui en Management et Informatique de Gestion (BAMIG), fabrique des logiciels informatiques qui rИvolutionnent le monde de la gestion. Au Salon International des Technologies de l' information et de la Communication (SITICO), le stand du BAMIG ne dИsemplit pas. Etudiants ou entrepreneurs, tous e laissent sИduire.

 

╚ Avec  ceci tout le monde peut devenir comptable maintenant ! ╩ ; c'est ainsi que s'extasiait, un visiteur, stupИfait de la facilitИ d'utilisation des logiciels de Gestion de l'entreprise BAMIG. Comme en rИponse, le prИsident du BAMIG, Luc Joseph TraorИ, estime que ces logiciels ont pour but de permettre aux comptables et autres financiers d▓avoir plus de temps, afin de mieux  se consacrer  aux taches de pilotage de leur entreprise. C▓est pour cela, continuera t-il, qu▓ils sont totalement automatisИs, pour contrТler les erreurs d▓enregistrement, et sortir les diffИrents Иtats, au jour le jour. C▓est une avancИe spectaculaire, si l▓on sait que les logiciels gИnИralement utilisИs, ne permettent pas aux entreprises de faire le bilan juste Ю la fin de l▓annИe, mais environ trois (03) mois aprХs. Ce qui fait que les donnИes ne sont pas toujours actualisИes.  Luc Joseph TraorИ, compare cela Ю : un automobiliste qui, en conduisant, regarderait dans le rИtroviseur plutТt que devant lui. Les logiciels dИveloppИs par BAMIG sont d▓une telle clartИ et simplicitИ d▓utilisation, qu▓aprХs une brХve explication sur le fonctionnement, l▓on pourrait se prendre pour des experts comptables.

 

La qualitИ est la meilleure publicitИ du BAMIG, alors que l▓entreprise n▓opХre pas de communication de masse, elle s▓est dИjЮ placИe au plan national et sous rИgional comme un label de qualitИ. ╚ Nous entretenons un partenariat avec l▓universitИ, ce qui fait que nos logiciels y sont enseignИs, aux futur gestionnaire des entreprises. ╩ Nous dira Luc Joseph TraorИ. C▓est ainsi qu▓aprХs avoir expИrimentИ d▓autres logiciels dans leurs entreprises, les anciens Иtudiants conseillent Ю leurs employeurs les logiciels du BAMIG qui sont  de toute Иvidence, plus performants. Ces logiciels se dИclinent en ╚ SIMcompta ╩, pour la gestion comptable, ╚ SIMprojets ╩, pour la gestion des projets, ╚ SIMИcoles ╩, et bien d▓autres.

 

Les entreprises qui se sont mis Ю l▓utilisation du SystХme d▓information pour le Management (SIM), du BAMING, s▓en montrent trХs satisfait. Les dirigeants de l▓▓entreprise SAP Olympique ont avouИ avoir utilisИ cinq (05) logiciels diffИrents de gestion, avant de tomber sur L▓Enterprise Ressource Planning (ERP) System du BAMING, qui leur donne entiХre satisfaction. Au delЮ des entreprises nationales, les multinationales et mЙme les ambassades, notamment celles du Royaume Uni et de la Belgique, ont dИjЮ acquis ces logiciels informatiques rИvolutionnaire, et cela au plan mondial.

 

Le Bureau d▓Appui en Management et Informatique de Gestion, BAMIG, n▓entend pas s▓arrЙter en si bon chemin. Selon le PDG, Luc Joseph TraorИ, sa structure Ю un plan de dИveloppement Ю la fois verticale et horizontale. Il s▓agit sur le plan vertical, de toujours rechercher le progrХs, en intИgrant les innovations technologiques les plus fiables, pour toujours rester Ю la pointe des technologies modernes. Sur le plan horizontal, le dИveloppement de BAMIG, consiste Ю s▓ouvrir Ю d▓autres univers, en ne dИveloppant pas que des logiciels de gestion d▓entreprises classiques, mais aussi des applicatifs pour gИrer la micro-finance, les banques et bien d▓autres. Enfin, notre ambition est de conquИrir le monde, dira Luc Joseph TraorИ ; il ajoutera : ╚ La mondialisation ne doit pas se faire dans un seul sens, mais nous africains, devons aussi Йtre Ю mesure de conquИrir des marchИs en occident ╩.

 

Ces rИsultats probants sont le fruit d'un travail de longue haleine, qui a commencИ depuis 1992. Luc Joseph Traoré, qui est gestionnaire des entreprises de formation, a dù batir cette reussite en finançant les recherches par ses travaux d'expertise comptable et d'audits auprès des embrassades et des entreprises. Il deplore que l'Etat Burkinabè ne l'ait pas soutenu dans ses recherches, alors qu'ailleurs notamment dans les pays developpes, les recherches sont subventionnИes par l'Etat, ce qui leur permet d'être généralement en avance sur les autres ; mais cette fois ci, le Burkina Faso Ю travers un de ses dignes fils, leur a fait un pied de nez.

 

                                               Wendkouni Hermann Eric NazИ

 



25/04/2008
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 88 autres membres