Examen du B.E.P.C. : Le Burkina Faso entre à l'opep

Le petrole (fraude aux examens), a plus que jamais coulé au Burkina Faso. Lors de la composition de l'examen du B.E.P.C. , la fraude a été très importante. Plusieurs élèves ont été pris comme qui dirait, la main dans le sac. Ils avaient par devers-eux, les corrigés des épreuves. Environ 55 élèves et un salarié du ministère de l'enseignement sécondaire ont été arrêtés et amenés par les forces de l'ordre.  Les épreuves de mathématiques et de physique-chimie qui semblent être les plus touchés ont été reprises le Lundi 19 Juin 2007. Cette décision a émané de l'OCADES, la structure en charge de l'organisation de l'examen.La fraude cette année a eu une ampleur jamais égalée. Les épreuves étaient vendus à 75 000 f cfa les jours avant la composition. Les syndicats eux dénoncent une telle fraude et demande que toute la lumière soit faîte sur cette affaire qui décrédibilise les diplômes Burkinabè. Tandis que l'OCADES a décidé de la reprise des seules latières de mats et p-c, et seulement à Ouagadougou et à Bobo Dioulasso, les syndicats eux réclaméient la généralisation de ces mesures a à toutes les matières et à tout le pays.

En effet, il ressort des dires des surveillants dans les salles de composition et des candidats, que toutes les matières étaient concernées; "Il y a même à la composition de dictée, des enfants qui étaient en avance sur moi, quand je dictait ", disait un surveillant.Ces mêmes types de témoignages montrent que toutes les localités du Burkina ont été concernées par cette fraude, d'autant plus qu'elle s'est organisé au moins une semaine avant l'examen.

Cela comme l'a dit quelqu'un, n'est pas étonnant; Les enfants ne font que répeter ce que font les aînés. Les élections législatives du mois passées ont été truffé de fraude et il n'y a eu aucune sanction.pouruoi alors les enfants ne suivront pas l'exemple?

Le pétole ne coule donc pas d'ailleurs qu'à l'examen du BEPC; au baccalauréat, à l'université et dans les plus hautes sphères de l'Etat, la fraude est instituée en règle; Alors ne crions pas haro sur ces enfants...



19/06/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 88 autres membres