Le bilan de la tournée hollandaise de Smokey

SMOCKEY

La bilan de la tournée hollandaise

Smockey qui vient de séjourner pendant 18 jours au Pays Bas, était le 25 juin dernier, face à quelques journalistes. Au menu des échanges, le bilan de son séjour hollandais. D'autres sujets ont été abordés par l'artiste, dont le réseau AURA (artistes unis pour le rap africain)

C'est à la faveur du Festival mondial de Tirbouk, que Smockey s'est rendu en Hollande où il a séjourné du 30 mai au 18 juin 2007. L'artiste musicien burkinabè a presté le 15 mai, date d'ouverture du festival, et au concert de clôture du 17 mai. Ces 2 spectacles ont été très applaudis et les Hollandais ont bougé aux rythmes de "I-Yamma", "Rood-Woko", "Old school"... des titres figurant sur le dernier album de l'artiste, titré "Code noir". En dehors du festival mondial qui s'est tenu sur 2 jours, Smockey a participé à plusieurs ateliers de réflexion avec des jeunes Hollandais, notamment dans les écoles. Les discussions ont surtout porté sur la pratique du rap au Burkina et en Afrique et sur les thématiques abordées dans le rap. Le rapper Smockey s'est aussi appliqué à expliquer le concept de "parenté à plaisanterie", répandue sur la terre des Hommes intègres, aux jeunes Hollandais. Ces ateliers de réflexion qui se sont tenus dans plusieurs villes ont été chacun suivi d'un concert. Ce dernier aspect de la tournée hollandaise de Smockey, entre dans le cadre de son engagement humanitaire. Avec le Réseau des artistes unis pour le rap africain (AURA), Smockey est engagé dans la lutte pour un mieux-être des enfants de la rue. C'est dans ce cadre que Smockey était accompagné de Myriam du groupe Alif du Sénégal, Pris'K de la Côte d'Ivoire et de Pheno B. membre du groupe Kaidan Kasha du Niger, tous des artistes rappers du réseau (AURA).

Le réseau AURA regroupe des artistes rappers de 10 pays. Au nombre de 17, ces artistes se sont fixé pour objectif de plaider pour la cause de l'enfant africain. Le titre éponyme du premier album du réseau "Les histoires extraordinaires des enfants de Poto-Poto" a été enregistré au studio "Abazon". Cette chanson a longtemps été classée n°1 sur le classement de la Radio RFI et également sur la chaîne Africable. Le voyage de la Hollande a été très bénéfique pour l'artiste, qui a noué plusieurs contacts. Smockey a partagé la scène avec de grands noms de la musique comme les frères Guissé du Sénégal, Papa Wemba, Ali B. , le grand faiseur de reggae Burning Spears et la star montante de la musique burkinabè, Sissao. Il a par ailleurs rencontré de nombreux promoteurs culturels avec lesquels des contacts très prometteurs ont été noués.

Wendkouni



30/06/2007
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 88 autres membres